Fehler gefunden?
Englisch Deutsch

Mode d'action, aspect, relations discursives : à propos des subordonnées temporelles 


Zurück zum Heft: Romanistik in Geschichte und Gegenwart 14,1
EUR 14,90


Les connecteurs temporels permettent, entre autre, l'explicitation des rapports de succession temporelle qui existent entre les deux prédications exprimées l'une, par la proposition principale (Phpr) et l'autre, par la proposition subordonnée (Phsub temp). À côté de la chronologie, bien d'autres facteurs interviennent, comme la durée, les valeurs aspectuelles, l'itération de l'événement, les relations discursives établies avec les autres événements du discours.

Nous nous proposons d'examiner quelques problèmes sémantiques et pragmatiques posés par un des emplois des connecteurs temporels, à savoir leur emploi narratif. Dans ce type de recherche, nous devons tenir compte non seulement de la chronologie des relations prédicatives, mais aussi des relations discursives qui s'établissent entre les énoncés du discours. Le cadre théorique pour une telle recherche est offert pas la SDRT, une variante de la sémantique dynamique qui analyse les relations textuelles. Nos remarques concerneront les cas dans lesquels l'enchaînement Phsub temp + Phpr exprime la relation discursive nommée par Nicholas Asher et Alex Lascarides (1993, 2003) 'Narration', relation dans laquelle une séquence de situations forment, du point de vue temporel, une succession.